Browse Category Uncategorized

Le Diable s’habille en Prada: un film aux riches enseignements de vie

Pour une soirée entre amis ou en solo au calme, vous recherchez des idées pour ne pas vous ennuyer. Vous avez donc décidé de voir un film mais il y en a tellement que vous ne savez pas lequel choisir. Vous voulez un film qui allie humour, émotion, drame et leçons de vie ? Nous vous conseillons le film Le Diable s’habille en Prada. Si vous l’avez déjà regardé, avez-vous réellement capté toutes les leçons qu’il nous donne ? Sinon, c’est l’occasion d’avoir une idée sur ce qui se passe dans le film. Cet article vous en donne un aperçu.

Que savoir sur le film ?

Le Diable s’habille en Prada est un film américain dont le titre original est The devil wears Prada. Il s’agit d’une comédie tragique réalisée par David Frankel et produite par la société Wendy Finerman. Le film dure 109 minutes et est sorti les 27 septembre 2006. Oui, c’est désormais un vieux film mais dont les thèmes abordés restent d’actualité. Le scénario est tiré du roman éponyme ayant pour auteure Lauren Weisberger, un livre publié en 2003. Les acteurs principaux de ce film sont Meryl Streep, Stanley Tucci, Anne Hathaway, Emily Blunt, Simon Baker, Adrian Grenier et Tracie Thoms.

Le synopsis

Le Diable s’habille en Prada tourne autour de la vie au travail d’Andrea, plus appelée Andy dans le film. Jeune diplômée, elle travaille comme assistante de Miranda Priestly. Celle-ci est la rédactrice en chef d’un magazine de mode nommé Runway. La tâche sera plus dure qu’elle ne le pensait d’autant plus qu’elle n’est pas habituée au monde de la mode, qu’elle trouve superficiel. En plus, sa patronne lui fera voir de toutes les couleurs en lui demandant des tâches difficiles à réaliser en peu de temps.

Andy n’aura que pour soutien que son petit ami. Elle fera la rencontre de Nigel qui est le directeur artistique du magazine. Ce dernier l’aidera à soigner son habillement. Et la fille qui, autrefois, n’aimait pas la mode deviendra très stylée. Elle fera aussi la rencontre d’un écrivain au nom de Christian Thompson qui l’aidera beaucoup dans son travail. Les choses commencent à bien aller au travail mais ses relations avec ses proches se dégraderont peu à peu. Andy deviendra ce qu’elle a toujours détesté, une marionnette de la mode.

De péripétie en péripétie, Andy trouvera un autre travail et décidera de démissionner de son poste d’assistante.

Principales leçons

Le film Le Diable s’habille en Prada nous apprend à rester tel qu’on est et à ne pas laisser choir nos principes quelle que soit la raison. Andy détestait le monde de la mode et a assuré que même en y travaillant elle restera sur sa position. Mais pour plaire à sa patronne, elle est tombée dans les artifices de la mode. Conséquence : elle a perdu ses proches, chose qu’elle a fini par regretter.

Le film enseigne à rester bon en toute situation. Bien qu’ayant souffert à cause de sa patronne, Andy décide de l’informer qu’il y avait un projet pour l’éjecter de son poste. Celle-ci feindra d’être déjà au courant mais elle réussira quand même à sauver son poste grâce à cette information.

Enfin, le film enseigne l’humilité. Miranda a fini par aimer Andy et appréciait ses services mais elle la perdra à cause des grands airs qu’elle s’efforçait à prendre.

Read more

Hartley, cœurs à vif : zoom sur Callan Mulvey

Dans les années 1990, nous avons eu droit à Hartley, cœurs à vif. C’est une série australienne qui aborde les problèmes de l’adolescence. Quiconque l’a suivi ne peut manquer d’admirer le personnage de Drazic interprété par Callan Muvley. C’est un personnage rebelle mais au cœur tendre dont l’amour pour la belle blonde Anita n’a d’égale que son bouillonnement intérieur.

Qui est callan Muvley ? Zoom sur l’acteur !

La vie de Callan Muvley

Callan Francis Muvley est un acteur de nationalité australienne, propulsé au devant de la scène par son rôle de Drazic dans la série adolescente Harley, cœurs à vif. C’est le dimanche 23 février 1975 que le bonhomme voit le jour à Auckland en Nouvelle-Zélande. À New-Lynn en Nouvelle-Zélande, Callan passe son enfance au milieu de ses parents, frères et sœurs. Ses parents lui inculquent une éducation inspirée des valeurs maories. En 1983, ils immigrent en Australie dans la banlieue de Sydney à Balgowlah.

Là, la vie de l’adolescent va prendre une tournure inattendue. Il est exclu de son collège pour indiscipline. Cela l’amène à changer d’établissement. C’est à cet instant qu’il va rencontrer Jon Pollard qui incarnera plus tard Bolton dans Hartley, cœurs à vif. Les deux découvrent le nouveau sport de glisse arrivé en Australie, le roller en ligne. Séduits, ils deviennent orfèvres dans cette discipline et attirent le regard d’un fabriquant de rollers.

Ce dernier les recrute pour promouvoir sa marque. Callan et son ami Jon rejoignent le ‘‘Manly Blade Team’’, la première équipe professionnelle de Rollerblade en Australie. Ils vont alors se produire dans des shows à travers l’Australie et les États-Unis. En 1994, Callan abandonne le team pour incarner le rôle qui l’a révélé au monde, Drazic dans Hartley, cœurs à vif. Il poursuit donc sa carrière d’acteur jusqu’en 2004. Puis…

Interruption et come-back : succès fulgurant

En 2004, la carrière de Callan Mulvey, qui s’annonçait brillante, connaît une sérieuse perturbation. Il est victime d’un très grave accident de voiture. Callan est complètement défiguré, sa mâchoire broyée, sa jambe gauche, sérieusement fracturée, son cuir chevelu est arraché. Mais il n’abandonne pas. Avec la force de caractère d’un dur à cuir, il se reconstruit. Et en 2006, sa carrière reprend de plus belle. En 2010, il se marie à Rachel Thomas, une enseignante.

Depuis son retour, il a joué dans plusieurs films et séries tels que :

• 2006 : Summer Bay

• 2007 : Le Ranch des McLeod

• 2008 : Underbelly

• 2008-2010 : Rush

• 2012 : Bikie Wars, Brothers in Arms

• 2012 : Zero Dark Thirty

• 2014 : Captain America, le soldat de l’hiver

• 2016 : Batman v Superman : L’Aube de la justice & Power (saison 3)

• 2018 : Outlaw King : Le Roi hors-la-loi

• 2019 : Avengers: Endgame

Malgré ce succès dans le cinéma, Callan n’a pas oublié le sport qui lui a ouvert les portes de la gloire. Il continue de pratiquer le roller et entretient sa forme.

Read more

Faites le tour du monde de la beauté avec la Revue de Kenza

Nouveau look ! Make-up tendance ! Sur Internet, vous avez de quoi étancher votre soif de glamour mesdames. Mais le hic, c’est que vous vous heurtez à du classique, des pages dont les contenus ne vous fascinent pas. Mais connaissez-vous la Revue de Kenza ? Non ? Et pourtant, il le faut. Suivez le guide !

À propos de Kenza Sadoun-el Glaoui

Kenza Sadoun-el Glaoui est celle que l’on qualifiera sans l’once d’un doute de princesse ou reine de la mode. Elle est née dans le XVIe arrondissement à Paris d’un père producteur de clips et d’une mère ancien mannequin qui gravite dans le milieu de la photographie. Elle a passé un Bac STT avec une action communication. Elle s’est ensuite inscrite dans une école de journalisme (Itaim/IEJ). Kenza a ensuite fait un stage au magazine Numéro, puis de petites missions dans le domaine de la mode. Ayant le goût du travail et riche d’une vie sociale remplie, elle décide de se lancer dans la vie active en tant qu’assistante dans une boîte de production de photos. Là, elle est faite représentant des photographes de mode.

Elle eu alors l’idée de créer en 2008 La Revue de Kenza, un blog lifestyle et beauté. L’bjectif premier du blog était de raconter la trépidante vie de l’arrière-petite fille d’un célèbre pacha du Maroc qu’est Kenza Sadoun-el Glaoui. Grâce à son sens inné de l’esthétique, son authenticité et principalement sa belle plume, cette blogueuse a su créer son palais dans l’univers de la mode.

Évolution de La Revue de Kenza

À sa création, La Revue De Kenza ne contenait que quelques photos des vacances de Kenza ainsi que des billets rédigés. L’animatrice a remarqué que le blog devenait de plus en plus apprécié par un grand nombre de personnes. Un grand magazine féminin l’a même contactée pour lui proposer de rédiger un article sur ses conseils de beauté. Kenza décide alors d’alimenter constamment le blog de conseils maquillages, de shooting, d’articles de voyages qui ont explosé le nombre de visites.

Une fascinante revue

Une dizaine d’année après sa création, La Revue de Kenza est désormais de renommée internationale et possède plus de 156 000 abonnés sur Instagram. La blogueuse y met tout ce qui l’inspire. Vous y trouverez donc des inspirations make-up, des conseils sur le maquillage, des looks Fashion, des déboires domestiques de la blogueuse, des soirées karaoké, des virées au bas de chez elle, des éléments de ses voyages au bout du monde…. La Revue De Kenza est un blog devenu une référence en lifestyle et beauté  avec environ 20 000 visites par jour. Le blog est l’espace idéale pour trouver des astuces de beauté dans une atmosphère ludique et envoûtante.

Read more

Crème dépilatoire: ne pas se tromper dans son choix

Mes belles dames, pourquoi pensez-vous que les mini-jupes ne sont pas votre truc ? Si c’est à cause de vos poils, soyez tranquille. Il suffit de faire un bon choix de crème dépilatoire et vous serrez les premières à adorer les styles glamour qui inhibent les regards. Da ns cet article, prenez quelques notes pour savoir comment choisir votre crème dépilatoire.

La crème dépilatoire en quelques mots

La crème dépilatoire est un produit cosmétique qui sert à la désintégration des poils par épilation. Elle est un moyen efficace et rapide pour rendre la peau lisse comme à la naissance. Très pratique, elle enlève les poils indésirables. La crème dépilatoire est composée d’actifs alcalins. Grâce à ces actifs, l’application de la crème détruit entièrement les poils à l’opposé de la cire ou du rasoir qui arrache ou coupe les poils. Quoi de plus magnifique pour vous, mes dames ? La crème dépilatoire est très pratique. Quelques minutes avant ou sous la douche avec cela et vous sortez avec un corps parfait. Plus génial encore, vous pouvez garder votre peau lisse pendant une à deux semaines. La repousse des poils n’est pas aussi rapide. La crème dépilatoire est inodore. Les experts ont fait le nécessaire pour adapter la crème à toutes les sensibilités. On n’a plus à se demander comment s’épiler pour avoir une peau douce et douillette car, la crème dépilatoire est la solution.

Critères pour le choix de sa crème dépilatoire

En matière de choix, personne ne veut se tromper et c’est juste. Voici donc quelques conseils pour choisir votre crème dépilatoire magique. Avant tout, mesdames il faut connaitre votre type de peau. La crème dépilatoire est un constituant chimique. Elle peut détruire la peau. Pour éviter un mauvais choix, il faut:

  • Connaître les ingrédients entrants dans la préparation de la crème

Pour éviter les effets secondaires il faut consulter la notice pour vérifier si vous n’êtes pas allergiques à quelconques ingrédients. Vous pouvez aussi tester la crème sur une petite portion de la peau pour voir sa réaction avant de l’adopter.

  • Connaitre ce que vous cherchez

Il y a plusieurs types de crème dépilatoire. Il y a des crèmes dépilatoires lisse, naturelle, peau sèche, peau sensible… Si vous avez un antécédent ou une maladie de la peau, demandez conseil à votre médecin.

  • Savoir où acheter sa crème dépilatoire

La qualité est une chose incontournable. Avec le grand nombre de boutiques et de sites de vente en ligne, il faut faire attention. Pensez toujours à vérifier la crédibilité du produit et la réputation de votre vendeur sur le marché.

  • Le prix d’achat

La crème la plus chère n’est pas toujours la meilleure. Faites gaffe, vous pouvez avoir un bon produit à un prix modeste. C’est par exemple le cas de la crème dépilatoire Veet.

Pour finir

L’usage de la crème dépilatoire doit vous procurer une certaine fraîcheur naturelle. Il ne doit pas être source d’irritations, de démangeaisons ou d’allégies. Que l’on soit homme ou femme, on a assez de choix de crèmes dépilatoires, en fonction de sa sensibilité et de sa bourse.

Read more