Comment gérer la nuit de Java ?

À la suite de l’accouchement, le plus dur reste à bien gérer la nuit de Java. Encore appelée « syndrome de la seconde nuit », cette nuit peut s’avérer très agitée pour les mamans. En effet, c’est le moment où le bébé se rend compte que son environnement a réellement changé. Pour vous aider, découvrez comment gérer la vie de Java.

Réduire les mouvements autour du bébé

Le nouveau-né a souvent du mal à s’adapter aux mouvements ou bruits présents dans son nouvel environnement. En effet, il vient de quitter sa vie fœtale pour une vie de nouveau-né en dehors du ventre de sa mère. Pendant la nuit de java , le bébé peut donc être sensible à ce qui se passe autour de lui. Ainsi, il est susceptible de pleurer, crier ou s’agiter même s’il n’a pas faim. Pour mieux gérer une telle situation, l’idéal est de faire le moins de bruits possible.

Le bébé ne doit pas être dérangé durant la seconde ou la troisième nuit après la naissance. Toutes stimulations extérieures qui peuvent le perturber doivent être évitées. Il ne doit pas sentir systématiquement qu’il n’est plus dans le ventre de sa mère. C’est petit à petit qu’il doit constater que son environnement a changé. S’il remarque brusquement qu’il y a trop de mouvements autour de lui, il peut être effrayé.

Limiter la luminosité

Pendant la nuit de Java, il est inutile de dormir en présence de la lumière. Celle-ci peut placer le bébé dans un environnement de panique. Cela vous empêchera de vous reposer. Toutefois, ne pas dormir avec la lumière ne veut pas dire dormir dans le noir. Vous pouvez allumer une petite veilleuse à faible luminosité. Ceci permet de créer un endroit chaleureux pour que l’enfant puisse bien se reposer. En procédant ainsi, le bébé ne constate pas brusquement que son environnement n’est plus le même qu’il y a quelques jours.

Rassurer au mieux son bébé

Après l’accouchement, il est tout à fait normal que le bébé soit terrifié d’être dans un environnement inconnu. Afin de le calmer, il doit être rassuré. Pour ce faire, il a besoin à ses côtés de ses deux parents. Notez que la présence de la mère est indispensable. Elle doit prendre son bébé et le serrer contre elle. Ceci permet à l’enfant de ressentir une certaine chaleur comparable à celle qui l’enveloppait dans le ventre sa mère. Il est donc conseillé de privilégier le concept de peau à peau. Ainsi, il peut aussi entendre les battements du cœur de sa mère comme c’était le cas dans le ventre. Vous pouvez aussi lui donner du biberon ou le laisser prendre le sein s’il le souhaite. Cela peut le rassurer en quelque sorte.

Se reposer en tant que mère

Une maman qui se repose correctement après l’accouchement est en mesure de bien prendre soin de son enfant pendant cette nuit. En effet, lorsqu’elle est sereine et assez détendue, elle peut mieux apaiser son bébé. Ce dernier est en mesure de ressentir si sa mère est stressée ou non. Ceci est susceptible de l’angoisser davantage. Il est donc bénéfique d’être en parfaite forme pour que le bébé se sente en sécurité et puisse moins déranger. Il faut penser à fortement se reposer après l’accouchement. Il y va de la santé du bébé et de la mère. Celle-ci doit donc éviter tout type de stress.