Déclenchement accouchement : comment cela se passe-t-il ?

Future maman, vous êtes impatiente mais appréhendez un peu la fin de grossesse qui n’est pas pour longtemps. Est-ce que bébé fera voir sa bouille ou fera-t-il un petit caprice ? L’objectif de cet article est de dissiper vos inquiétudes et vous expliquer en termes clairs comment déclencher l’accouchement.

Les raisons du déclenchement d’un accouchement

Normalement une grossesse dure 41 semaines d’aménorrhée (SA) et juste après, l’accouchement se déclenche naturellement. Cependant, certains cas demandent à ce que la naissance soit provoquée artificiellement. Le déclenchement artificiel de l’accouchement permet donc de démarrer les contractions pour l’ouverture du col afin de faciliter la sortie du bébé par voie vaginale. Les raisons du déclenchement de l’accouchement sont nombreuses.

  • Il peut être dû au dépassement du terme, le médecin opte pour cette méthode car à partir de la 42e semaine, la vie du bébé pourrait être en danger.
  • Il peut être aussi dû à une rupture de la poche des eaux sans que les contractions se déclenchent naturellement.
  • Accélérer un accouchement peut être une convenance personnelle, c’est-à-dire que pour des raisons médicales, le médecin choisit cette option.

Comment provoquer un accouchement ?

L’accouchement peut être déclenché par des méthodes. Pour beaucoup de femmes enceintes, déclencher naturellement l’accouchement équivaut à danser, monter les marches des escaliers, faire le ménage ou déplacer des objets. Faire l’amour est aussi recommandé ; ce qui représente quand même une belle manière de faire venir bébé. Par contre, le déclenchement médicalement de l’accouchement nécessite deux techniques :

  • l’injection d’ocytocine par péridurale. Les contractions provoquées seront plus douloureuses que celles d’un accouchement naturel, raison pour laquelle cette technique est très encadrée.
  • la pose d’une perfusion ou d’un gel de prostaglandine qui déclenchera plus rapidement l’accouchement.

NB : Lorsque l’accouchement est provoqué médicalement, la jeune maman bénéficiera d’un suivi et d’une surveillance renforcés pour mieux anticiper toutes complications.

Comment se passe un accouchement déclenché ?

Lors de l’accouchement déclenché, la jeune maman une fois à la maternité sera prise en charge par la sage-femme qui s’assurera des derniers préparatifs. Elle vérifiera que vous avez consulté un anesthésiste et que tous vos examens ont été pratiqués. Elle placera ensuite un monitoring pour suivre le rythme cardiaque du bébé et vérifier s’il y a existence de contractions utérines. Une fois en salle de pré-travail, la sage-femme vous fera un toucher vaginal pour apprécier l’état de votre col.

Le monitoring restera branché. Si votre col est tonique et fermé, la sage-femme appliquera au niveau de votre vagin, le gel contenant des prostaglandines. Après quelques heures, elle vous posera une perfusion d’ocytocine en intraveineuse et ajustera la dose au fur et à mesure du travail et de la dilatation. Une fois le col de l’utérus bien ouvert, elle procèdera à la rupture de la poche des eaux. La tête du bébé s’infiltrera alors pour sortir en prenant appui sur le col. Une péridurale vous permettra de mieux supporter la durée de l’accouchement. Si le col est partiellement ouvert, la jeune maman ira directement en salle d’accouchement. Manuellement la sage femme procédera au décollement des membranes fœtales du col de l’utérus. Elle associera à cette technique la mise en place d’une perfusion d’ocytocine. Elle percera la poche des eaux est pour déclencher les contractions. La péridurale est posée tôt.

Les contractions utérines permettront au bébé de franchir le col de l’utérus et de faire voir sa tête. La sage-femme guidera la tête du bébé jusqu’à expulsion et une fois expulsée votre bout d’chou est prêt pour son premier bain.